Sommaire / Coupe de France / Coupe de la Ligue / Coupe d'Europe

Coupe Intertoto

Pour le 1er tour de cette compétition l'ESTAC affronte les géorgiens de TBILISSI. Le stade de l'Aube étant en refection, c'est à Auxerre que le match à lieu. Et ce ne sera qu'une pure formalité pour les troyens puisqu'ils l'emportent facilement 6-0 ( avec un triplé de Boutal ). Pour le match retour l'ESTAC décroche un match nul 1-1. Pour les ¼ de finales, le tirage au sort propose une formation plus costaude habituée au contexte européen, les finlandais de l'AIK STOCKHOLM. Les troyens remporteront dans la douleur les deux confrontations sur le score identique de 2-1. En demi-finale, ce sont les Allemands de WOLFSBURG qui se présentent. Au match aller, qui se déroule enfin au stade de l'Aube et qui coïncide donc avec le premier match européen sur les terres troyennes, les hommes d'Alain Perrin entre dans le match tambours battants et Goussé ouvre rapidement la marque. Le score n'évoluera plus et les joueurs sont mitigés par rapport au résultat en pensant qu'ils méritaient un score plus large vu la physionomie du match. Première mission pour le match retour : inscrire au moins un but. Cet Amzine qui assure la qualification grâce à son but égalisateur en première mi-temps. Les Allemands mèneront longtemps 2-1, mais c'est finalement Rothen qui cloturera la marque. Score final 2-2 et le plaisir d'affronter un gros club d'outre manche : Newcastle.

Enorme morceau pour l'ESTAC. Le match aller dans l'Aube ne sera que frustration. Une nette domination troyenne qui ne sera pas récompensé. Les Anglais, sûr d'eux, repartent chez eux avec un 0-0 en poche. Le match retour va fournir un des plus grand matches de l'histoire du foot troyen. Les choses sont pourtant mal engagé puisque Solano permet aux anglais de mener 1-0 dès la 4eme minute. On se dit que l'ESTAC va souffrir. Pourtant coup sur coup, Leroy égalise d'une frappe de plus de 25m et Goussé donne l'avantage aux troyens. A la pause L'ESTAC est qualifiée. Boutal assome dès la reprise les anglais. 3-1 pour les troyens, le rêve est en marche. Le 4ème but troyens, oeuvre de Boutal une nouvelle fois conclus une heure de domination troyenne. Néanmoins les joueurs vont se faire peur car en 4 minutes les Anglais reviennent à 4-3. Il reste 20 minutes. Les troyens vont-ils tenir ? Finalement les Anglais arrachent le match nul dans les arrets de jeu. Le footbal troyen décroche son premier trophée : la coupe Intertoto et surtout une qualification pour la coupe UEFA. L'ESTAC entre dans la cour des grands.

2001-2002

Grâce à son brillant parcours en championnat la saison dernière, l'ESTAC a le droit de participer à la première compétition européenne de son histoire : la Coupe Intertoto.

Coupe UEFA

Pour le premier tour, le tirage propose RUZOMBEROCK, club tchèque surtout connu pour son équipe féminine de basket. Le match aller a lieu un triste jour : le 11 septembre. Néanmoins les troyens ne font pas de quartier et le score sera très lourd pour les tchèques : 6-1 avec un triplé de Boutal mais aussi un fantastique retourné acrobatique de la part de Meniri. Les troyens peuvent partir l'esprit libéré. Au retour, l'ESTAC connaitra sa première défaite sur le vieux continent puisque les tchèques sauvent l'honneur en l'emportant 1-0.

Pour le tour suivant, la délégation troyenne présente pour le tirage est partagée. Recevoir un club à la portée de l'ESTAC pour poursuivre l'aventure ou recevoir une grosse cylindrée pour offrir une magnifique affiche au public. Le tirage sera sans pitié, ce sera LEEDS, leader invaincue de la première league. L'avantage pour les troyens est de recevoir pour le match retour, et puis les joueurs connaissent maintenant l'ambiance anglaise. A Ellen road, antre de LEEDS, les troyens résistent et Loko, grâce à un doublé, permet au club, malgré la défaite 4-2, de croire à un hypothétique exploit. Pour le match retour, le stade de l'Aube est bien trop petit pour accueillir tout le monde. Ce sont finalement 15079 personnes qui assistent peut être au plus beau match troyens de toute l'histoire. Amzine dès la 8eme minute déchaine le public d'un maitre tir de 25m. Malheureusement, Viduka égalise au quart d'heure de jeu. On se dit que mettre 3 buts face aux anglais qui n'ont pas perdu un match depuis le début de la saison, demeure de la mission impossible. Pourtant juste avant la mi-temps Hamed permet aux troyens de reprendre l'avantage. Et c'est à la suite d'une action collective de toute beauté que Rothen permet à tout un peuple de croire à la qualification. Loko a même la balle du 4-1 mais une maudite motte de terre l'empêche d'ajuster sa frappe correctement. En fait les troyens vont tenir jusqu'à la 78eme minute, l'instant que choisit Kewell pour reduire le score et assurer la qualification aux anglais. Le score final, 3-2 est tout de même flatteur pour les troyens puisque c'est la première défaite de LEEDS cette saison. Néanmoins subsiste d'énormes regrets, car comme l'avouera DACOURT : " on était à la rue ce soir, on s'en sort bien ! ". C'est malheureusement la fin d'une belle épopée.


 

 


Première équipe européenne de l'Estac
Après un match à grandes émotions ( à gauche Bradja ), les troyens peuvent savourer leur bonheur ( de gauche à droite : Hamed, Heurtebis, Zavagno, Saïfi )
Amzine ouvre le bal, Boutal aura livré un combat permanent face aux défenseurs anglais, Hamed redonne l'avantage justa avant la pause.

2002 - 2003

L'ESTAC retrouve une compétition qui lui est devenu chère grâce à son formidable parcours la saison dernière et cette qualification pour l'UEFA. Il faut également rappeller qu'elle est toujours invaincue dans cette compétition, après avoir rencontrer de grosses équipes comme Wolfsburg et Newcastle.

Coupe Intertoto

Et pour débuter la compétition, quoi de mieux que de retrouver l'air britannique avec un déplacement chez les irlandais de Coleraine. Les troyens s'attendent à un football physique et ils seront servi. Ils s'imposent tout d'abord en Irlande 2-1 et confirme lors du match retour également sur le même score 2-1, après s'être fait une petite frayeur puisque les Irlandais avaient ouver le score. Au second tour, l'ESTAC va découvrir la Hollande et Breda. Cela va être la copie conforme des matches face aux Irlandais mais encore avec plus d'intensité. Le match aller à lieu aux Pays Bas et les troyens ramènent un bon match nul 1-1. L'essentiel étant d'avoir marqué ce fameux but à l'extérieur. Au retour, les troyens résiste tant bien que mal en préservant ce petit but d'avance et les deux équipes se quitte sur un score de parité 0-0. Qu'importe, la qualification est en poche. Pour la première fois, le club va connaitre l'ivresse des soirées ibériques, le tirage au sort proposant les Espagnols de Villareal., équipe d'une toute autre dimension par rapport aux premiers tours. Une nouvelle fois, le match aller se déroule à l'extérieur. Les troyens, bien appliqués se concentrent à ne pas encaisser de but. Ils reviennent dans l'Aube avec un match nul 0-0. Le match retour va provoquer un drôle de scénario. Tout d'abord les Espagnols ouvre la marquent après un quart d'heure de jeu. La mission pour les troyens maintenant est de marquer au moins deux buts. Ghazi réalise une partie du chemin en égalisant juste avant la pause. Malheureusment, les troyens devront évoluer à dix durant toute la seconde mi-temps. Pourtant, Goussé donne l'avantage aux siens sur pénalty. Les joueurs l'ont fait, maintenant il faut tenir. Les espagnols partent à l'assaut du but troyen, en vain, les coéquipiers du capitaine Tourenne résiste tant bien que mal et l'arbitre libère enfin tout le monde, joueurs et public, sur cette victoire et une nouvelle qualification pour la finale, face à d'autres espagnols, Malaga. Mais ce que l'on ne savait pas, c'est que les espagnols avaient posé des réserve pour ce match au sujet d'un joueur troyen non qualifié pour cette compétition. Malheureusement la sanction tombe le lendemain : l'UEFA décide de donner match perdu pour l'ESTAC et annule donc non seulement la superbe victoire de la veille mais également la qualification. C'est Villareal qui continue l'aventure. Tout ce gachis provoqué par erreur administrative, la liste des joueurs pouvant participer à la compétition n'avait pas été mise à jour et envoyé à temps à l'UEFA. Ce que l'on ne sait pas encore, mais cet incident va provoquer une cassure entre les joueurs et le pouvoir administratif qui va avoir d'énorme conséquence pour le reste de la saison.

Niang face à Coleraine, Saïfi face à Breda

O. Thomas lors du match aller, Rothen qui entretient l'espoir lors du match retour.