Saison 1997 - 1998

Deuxième Division

-L'ATAC pensait avoir quitté le monde professionnel pendant au moins un an, il n'en sera rien. A la suite de nombreux retournement de situation, d'appels successifs, la ligue a décidé de rétrograder Perpignan et Charleville et donc de repécher l'ATAC, ceci à 15 jours de la reprise. Invraisemblable. Le coach avait dans l'optique de constituer un groupe capable de rejoindre la D2, finalement elle jouera le maintien. Perrin pare au plus pressé mais recrute des valeurs sûrs comme Djukic, Weber, Rabat, Dangbeto et Cabezas, cependant à la veille de recevoir Nancy pour l'ouverture du championnat l'inquiétude règne. C'est donc jour de fête en ce 2 août. Et cela commence fort, très fort. Au bout de 25 mn, l'ATAC mène 3-0 ( score final 4-2 ). La machine est en marche. Mieux, l'équipe commence par 4 victoires consécutives et pointe donc en tête du championnat. Elle est dans le bon wagon. Alors qu'elle aurait du jouer en National, l'ATAC joue les cadors en D2, si bien que le rêve d'une possible montée en D1 s'installe. Au soir de la 12eme journée, l'ATAC est toujours leader, mais le chemin est encore long. La lourde défaite subie à Sochaux ( 4-0 ) va refroidir les ardeurs locales. Le groupe commence à s'épuiser, s'essouffler, d'autant plus qu'un périlleux déplacement l'attend à Lorient. Résultat : défaite 3-0. L'ATAC rentre quelque peu dans le rang au soir de la 17 eme journée. Mais elle s'accroche. A la trêve, le club pointe à une excellente 5 eme place, qui l'eut cru. Mais à Troyes, la trêve s'annonce rarement une bonne nouvelle. Plusieurs fois, après une bonne première partie de championnat, le club a vu ses efforts réduits à néant.

-Malheureusement, l'expérience ne suffit pas. L'équipe retombe dans ses travers chronique, L'ATAC aligne 3 défaites consécutives à domicile ponctué par des " Perrin démission " venu de quelque pseudo supporter. Au soir de la défaite face à Louhans Cuiseaux, le club est tout de même 5 eme, mais à 11 points du troisième, dernier accessit pour la montée, car qu'on se le dise, cette année, contrainte et forcée par de bons résultats, l'ATAC se mêle à la bataille pour accéder à la D1. Joli pied de nez au club tel que Saint Etienne, Gueugnon, Nice clubs plus huppés et au moyens plus grands. Début février marque la révolte. 3 victoires consécutives et l'équipe recolle au peloton de tête. La fin de saison s'annonce passionnante.

-Malheureusement, l'équipe perd ses affrontements avec ses rivaux directs pour la montée ( défaite à domicile face à Sochaux et Lorient ). On se dit que l'ATAC a peut être laisser passer sa chance. Au contraire, les joueurs sont formidablent et se battent jusqu'au bout. A quatre journée de la fin, l'ATAC est toujours 5eme à seulement 2 points du troisième. L'équipe continue sa folle remontée et avant la dernière journée ( un déplacement à Nancy, assuré de montée ), Sochaux, Lille et l'ATAC se dispute la 3eme place, synonyme de paradis. Avantage aux doubistes. Pour montée, l'ATAC doit gagner à Nancy et espérer que ses rivaux ne gagne pas. Le championnat termine comme il a commence, plein de suspense. Cette fois-ci c'est jour de fête à Nancy. 1000 troyens ont fait le déplacement, tout le monde y croit. Encore un peu plus quand Laquait donne l'avantage à nos couleurs juste avant le repos. Mais Lille mène face à Saint Etienne et Sochaux à Martigues. Soudain l'explosion de joie. Les deux rivaux sont à égalité. L'ATAC, à l'heure de jeu est en D1. Ce sera quelques minutes puisque Lille et Sochaux reprennent les devants. Finalement, l'honneur de l'accession revient à Sochaux et l'ATAC termine à la 5eme place grâce à son match nul. Formidable saison pour un groupe construit dans la précipitation. L'équipe a fait mieux que son devoir, elle a su remobiliser les troupes à l'aube d'une saison que l'on espère aussi excitante que lors de cet exercice. Cette fois-ci, le coach aura le temps de façonner un groupe qui aura pour mission de faire aussi bien voire mieux.

Sommaire

1986-1987 / 1987-1988 / 1988-1989 / 1989-1990 / 1990-1991 / 1991-1992 / 1992-1993 / 1993-1994 / 1994-1995 / 1995-1996 / 1996-1997 / 1997-1998 / 1998-1999 / 1999-2000 / 2000-2001 / 2001-2002 / 2002-2003 / 2003-2004 / 2004-2005 / 2005-2006 / 2006-2007 / 2007-2008 / 2008-2009 / 2009-2010 / 2010-2011 / 2011-2012 / 2012-2013 / 2013-2014 / 2014-2015 / 2015-2016 / 2016-2017

   
pts
j
g
n
p
bp
bc
dif
01 NANCY
76
42
20
16
6
64
37
+25
02 LORIENT
75
42
21
12
9
68
38
+30
03 SOCHAUX
66
42
18
12
12
56
37
+19
04 LILLE
65
42
17
14
11
62
44
+18
05 TROYES
63
42
16
15
11
48
38
+10
06 LE MANS
62
42
16
14
12
54
46
+8
07 VALENCE
58
42
12
22
8
51
45
+6
08 RED STAR
57
42
15
12
15
51
61
-10
09 CAEN
56
42
15
11
16
61
55
+6
10 NIORT
55
42
12
19
11
42
38
+4
11 GUEUGNON
55
42
16
7
19
47
54
-7
12 AMIENS
55
42
14
13
15
40
49
-9
13 LAVAL
54
42
14
12
16
50
48
+2
14 NICE
52
42
11
19
12
40
40
-
15 NIMES
52
42
13
13
16
41
51
-10
16 BEAUVAIS
51
42
11
18
13
40
47
-7
17 SAINT ETIENNE
51
42
12
15
15
47
60
-13
18 WASQUEHAL
51
42
14
9
19
49
63
-14
19 LOUHANS CUISEAUX
49
42
13
10
19
41
51
-10
20 TOULON
46
42
12
10
20
43
62
-19
21 MARTIGUES
45
42
10
15
17
37
63
-26
22 MULHOUSE
41
42
9
14
19
51
56
-5
Guimard face à Nancy