Saison 1994 - 1995

Nationale 1 - Gr. B

-Après avoir gagné de fort belle manière le droit d’évoluer en Nationale 1 , l’ATAC se rapproche un peu plus de son ultime objectif : la Deuxième Division. Et comme ces devancières , le groupe de cette année espère jouer les troubles fêtes dans ce tout nouveau championnat. La Ligue a décidé de transférer l’ATAC dans le groupe B composé majoritairement de clubs du Sud ( TOULON , VALLAURIS , AJACCIO , PAU entre autre ) et de clubs de l’Est ( HAGUENAU , BESANCON ). L’objectif pour l ’entraineur est somme toute logique : le maintien. Chose qui ne sera pas facile. En effet , à l’intersaison l’ATAC a perdu de nombreux éléments de valeur : MOUYEME , PATERNOGA et DELIBASIC , force de frappe de l’ATAC la saison dernière , ont décidés de quitter le club ainsi que ALONZI. Pour remplacer ces joueurs , il est fait appel à Alain TJOCK , défenseur centrale , Emmanuel DIKOUME , milieu de terrain KACEM , Christophe TAINE et Amar BOUCHEMLA en attaque , en tout des joueurs habitués à évoluer à ce niveau. Ajouter aux éléments qui ont déjà fait leur preuve , on peut légitiment penser que l’ATAC peut faire mieux que d’obtenir le maintien.

-Pour la première journée , l’ATAC a le privilège de recevoir une vieille connaissance troyenne et favori pour l’accession : LYON DUCHERE. Malheureusement , après avoir ouvert le score grâce à une belle reprise de TAINE , c’est LYON qui s’impose. Un succès qui sera annulé quelques semaines plus tard après que la Ligue ait décidé de donner match gagner sur tapis vert à l’ATAC , Lyon étant sanctionné pour avoir aligné un joueur qui était normalement suspendu. En tout cas ces deux points font du bien à une équipe qui du mal à débuter la saison. L’ATAC obtiendra sa première victoire sur le terrain face à TOULON 2 - 0 après un fantastique match entre deux équipes tournées vers l’offensive. Cette victoire sera suivit d’une éclatante victoire à MURET 4 - 0. L’échec au PARIS F.C. ne ralentit pas la marche avant d’un groupe plein de culot et lors de la neuvième journée, on pense que ce groupe , s’il ne s’enflamme pas , peut proposer autre chose qu’un simple maintien. Face à l’un des favoris , LOUHANS CUISEAUX , l’ATAC éclabousse de sa classe un match complètement fou remporté haut la main 5 - 2 ( grâce à un triplé de TAINE ). Et au soir de la dixième journée , suite à sa victoire à SETE 2 - 0 , l’ATAC s’empare de la première place et c’est en leader qu’elle reçoit HAGUENAU devant une des plus grosses affluences , plus de 3200 spectateurs , depuis le derby face à CHARLEVILLE en 1991. Malheureusement , HAGUENAU viendra gacher la fête en réalisant le hold up parfait et dès lors , l’ATAC n’arrive plus à retrouver son football champagne. Il faut dire qu’à cette époque , les terrains sont lourds où bien les joueurs adoptent un esprit de suffisance. En tout cas on du mal à s’expliquer cette baisse de régime. Quoiqu’il en soit , les joueurs réduisent vite à néans le travail accompli jusqu’à présent. Néanmoins , à la trêve , l’ATAC occupe la quatrième place à un point du leader et occupe une bonne position d’attente. Dans le même temps , elle enregistre l’arrivée d’un joker , Christophe LEGRIX.

-Malheureusement comme cela est souvent le cas lors de la deuxième partie du championnat, l’ATAC ne surprend plus et accumule mauvais résultat sur mauvais résultat. La série d’une victoire sur huit matches ramènent les joueurs à plus d’humilité et l’ATAC recule à la huitième place à huit point du leader. On sent même quelques distention au sein du groupe. Des joueurs qui avaient su rapidement s’imposer ne font plus la différence , à l’image de TAINE auteur de seulement trois buts lors des matches retour alors qu’il en avait inscrit 11 lors des matches aller. Toutefois l’ATAC officialise son maintien par une ... défaite à domicile face à EPINAL le 29 Avril.

-Ce que l’on retiendra de cette saison morose est que l’ATAC a rempli son contrat en conservant le droit d’évoluer à ce niveau pour la saison prochaine. Néanmoins , il subsite un sentiment de regret , d’inachever au vue de la première partie de championnat. Dans les coulisses il est état de distention entre les joueurs et l’encadrement technique. Il serait dommage que ce genre de situation viennent altérer les résultat d’un club qui semblait promis à un bel avenir. De plus certaines recrues ont déçu. Il vrai qu’à l’intersaison , le groupe avait perdu quatre titulaires qui avait fait les beaux jours du club la saison passée. Malheureusement , ces individualités n’ont pu être remplacées quand à la qualité manifeste des recrues. Une leçon à retenir pour l’avenir. Mais une nouvelle fois , l’essentiel est acquis , l’ATAC jouera en Nationale 1 la saison prochaine.

Sommaire

1986-1987 / 1987-1988 / 1988-1989 / 1989-1990 / 1990-1991 / 1991-1992 / 1992-1993 / 1993-1994 / 1994-1995 / 1995-1996 / 1996-1997 / 1997-1998 / 1998-1999 / 1999-2000 / 2000-2001 / 2001-2002 / 2002-2003 / 2003-2004 / 2004-2005 / 2005-2006 / 2006-2007 / 2007-2008 / 2008-2009 / 2009-2010 / 2010-2011 / 2011-2012 / 2012-2013 / 2013-2014 / 2014-2015 / 2015-2016 / 2016-2017

   
pts
j
g
n
p
bp
bc
dif
01 EPINAL
46
34
18
10
6
48
28
+20
02 LOUHANS CUISEAUX
42
34
16
10
8
63
42
+21
03 DIJON
41
34
12
17
5
46
31
+15
04 FREJUS
40
34
16
8
10
41
35
+6
05 LYON DUCHERE
40
34
16
8
10
37
35
+2
06 ROUEN
37
34
13
11
10
64
45
+19
07 PARIS FC
37
34
12
13
9
40
43
-3
08 AJACCIO
36
34
11
14
9
37
38
-1
09 TROYES
35
34
12
11
11
50
38
+12
10 SETE
35
34
11
13
10
52
41
+9
11 ISTRES
31
34
10
11
13
36
34
+2
12 PAU
30
34
8
14
12
39
41
-2
13 VALLAURIS
28
34
10
8
16
26
49
-23
14 HAGUENAU
27
34
7
13
14
36
48
-22
15 TOULON
27
34
5
17
12
37
50
-13
16 BESANCON
27
34
8
11
15
32
48
-16
17 ROUBAIX
27
34
6
15
13
22
39
-17
18 MURET
26
34
9
8
17
39
60
-21
Laigneau face à Vallauris et Kacem face à Toulon