Saison 2002 - 2003

Première Division

Après avoir connu le succès, cette saison est certainement la pire jamais vécu par le club, et ce quelque soit le niveau. Dès le mois d'août, la saison allait être tronqué. Suite à une erreur administrative, le club est éliminé sur tapis vert de la coupe intertoto alors qu'il s'apprétait à joueur une nouvelle finale. S'ensuit alors une profonde blessure pour les joueurs qui se sentent flouer par la direction, chacun dans les bureaux se renvoyant la balle.

-Et puis il y a les chiffres pour expliquer ce naufrage collectif. 3 comme le nombre d'entraineurs utilisé par le président Vacelet. Jacky Bonnevay avait une lourde succession a assumé. Mais on ne lui a en pas donné les moyens. Néanmoins, alors que son bilan n'était pas reluisant, mais pas catastrophique n'ont plus, il est débarqué début décembre pour être remplacé par Serge Romano. La faute à une fronde menée contre lui par certains joueurs de l'effectif. Serge ne restera qu'un match, équivalent à une défaite face à Rennes dans les arrêts de jeu.

-Pour la reprise hivernale, Vacelet fait donc appel à une nouvelle tête pensante :Faruk Hadzibezic. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'aura pas réussi à insuffler un nouvel élan au groupe. Les résultats sont de plus en plus médiocre, l'ESTAC accumulant les défaites. Pire, après s'être renforcé dans le domaine offensifs avec les arrivées des parisiens Leroy et Benachour, l'ESTAC ne marque pas beaucoup. Bilan final une relégation bien mérité, 21 défaites, 23 buts marqués et la position de lanterne rouge. Dès le premier match face à Monaco, le décor était planté : défaite 4-0, blessure de Frédéric Danjou, le capitaine, et un public perplexe.

-Au cours de la saison, l'ESTAC s'inclinera 13 fois sur un but d'écart, cela prouve le manque de combativité du groupe, la résignation étant le leitmotif préféré de soit disant leaders. Le déplacement à Lens sonnera officiellement le retour de l'ESTAC en Ligue 2. Pour clore la saison, l'ESTAC se déplace à Monaco. Le titre de l'EST-ECLAIR était : "soyez professionnel". Résultat 6-0, encore une démonstration de l'implication de joueur pour le club. En une saison, le travail accompli par Alain Perrin est balayé d'un revers de main. La suite s'annonce compliqué.

Sommaire

1986-1987 / 1987-1988 / 1988-1989 / 1989-1990 / 1990-1991 / 1991-1992 / 1992-1993 / 1993-1994 / 1994-1995 / 1995-1996 / 1996-1997 / 1997-1998 / 1998-1999 / 1999-2000 / 2000-2001 / 2001-2002 / 2002-2003 / 2003-2004 / 2004-2005 / 2005-2006 / 2006-2007 / 2007-2008 / 2008-2009 / 2009-2010 / 2010-2011 / 2011-2012 / 2012-2013 / 2013-2014 / 2014-2015 / 2015-2016 / 2016-2017

   
pts
j
g
n
p
bp
bc
dif
01 LYON
68
38
19
11
8
63
41
+22
02 MONACO
67
38
19
10
9
66
33
+33
03 MARSEILLE
65
38
19
8
11
41
36
+5
04 BORDEAUX
64
38
18
10
10
57
36
+21
05 SOCHAUX
64
38
17
13
8
46
31
+15
06 AUXERRE
64
38
18
10
10
38
29
+9
07 GUINGAMP
62
38
19
5
14
59
46
+13
08 LENS
57
38
14
15
9
43
41
+2
09 NANTES
56
38
16
8
14
37
39
-2
10 NICE
55
38
13
16
9
39
31
+8
11 PARIS
54
38
14
12
12
47
36
+11
12 BASTIA
47
38
12
11
15
40
48
-8
13 STRASBOURG
45
38
11
12
15
40
54
-14
14 LILLE
42
38
10
12
16
29
44
-15
15 RENNES
40
38
10
10
18
35
45
-10
16 MONTPELLIER
40
38
10
10
18
37
54
-17
17 AJACCIO
39
38
9
12
17
29
49
-20
18 LE HAVRE
38
38
10
8
20
27
47
-20
19 SEDAN
36
38
9
9
20
41
59
-18
20 TROYES
31
38
7
10
21
23
48
-25