Saison 1999 - 2000

Première Division

-L'ATAC fait donc sont grand retour parmi l'élite, 20 ans après le TAF. Et pour son retour, on ne peut pas dire que la LNF ait été clémente dans l'organisation du calendrier Pour les 7 premières journées, l'ATAC rencontrera ni plus ni moins que les 5 premiers du dernier championnat. Pour le coach, l'éventualité de ne posséder aucun point au bout de ces 7 journées l'a effleurée. Pour réussir l'opération maintien, Perrin a recruter large. Rejoignent le club : Heurtebis, prété par Rennes, Arpinon, Boutal et 2 espoirs algériens, Ghazi et Saifi. Viendront par la suit Lang et le belge Renier, auréolé de plusieurs sélections pour les Diables Rouges.

-Le parcours commence donc à Paris. Plus de 1000 troyens ont fait le déplacement. Dans un match où le PSG domine largement, il lui faut 2 coups de pouce du destin. A la grande surprise du public ( troyen et parisien ), l'arbitre expulse Arpinon après un accrochage banal avec Laspalles. Ensuite c'est sur un coup franc de Robert, dévié par E.Thomas, que le PSG ouvre le score. 1-0 à Paris ce n'est pas ridicule pour un promu quand on sait que seul 3 éléments ont déjà évolué en D1. Pour son second match, c'est l'OL qui se présente. Malgré la défaite, c'est à Jezierski que revient l'honneur d'inscrire le premier en D1 pour le club. Le déplacement à Bordeaux se traduira par un fiasco total : 4-0. Les joueurs sont impressionnés. Le premier adversaire "abordable" se présente à Troyes. Strasbourg. Le public pense que l'ATAC tient enfin sa première victoire en championnat mais l'égalisation d'Echouafni à la 80eme minute refroidi tout le monde. Ce n'est pas sans compter sur l'inusable Boutal qui offre finalement la première victoire aux troyens. Après une nouvelle déconvenue à Monaco 3-0, l'ATAC va obtenir son premier succès de prestige face à Nantes et grâce à un but de Saïfi. Si l'équipe a toujours autant de mal à l'extérieur avec 7 défaites en autant de déplacement avec de belles correction ( notamment 5-0 à Bastia ) le fait rassurant est que l'ATAC prends des points essentiels pour son maintien face à Nancy ( 2-1 ), Le Havre ( 3-1 ) et Montpellier ( 2-1 ). De plus c'est lors du derby à Auxerre, Boutal offre la première victoire à l'extérieur. On se dit que la saison est enfin lancée. L'ATAC obtient de bons nuls à Rennes et à Metz et juste avant la trêve, les troyens s'offre Lyon à Lyon ( 3-1 ), puis Bordeaux, champion de France en titre ( 2-0 ). Joli cadeau de noêl. Au soir de la 19eme journée, le club possède 6 points d'avance sur le premier relégable et reste sur 6 matches sans défaites. Malheureusement, la reprise sera glaciale. En huit journées, l'ATAC concède 7 défaites, compensées seulement par une importante victoire à Nancy ( 2-1 ). Il ne reste plus que 7 journées et le club possède 2 points de retard sur le 15eme. La lutte est âpre entre Nancy, Le Havre, Strasbourg, Nantes et l'OM. La victoire à Lens, 1-0 grâce à Saïfi va lancer le sprint final. La bonne série tant recherché par le coach tombe à pic, l'équipe aligne 4 victoires dont une face à Auxerre, 1 nuls pour seulement une défaite à Metz.

-Pour définitivement assurer son maintien, l'ATAC a besoin d'un point pour son dernier match à domicile face à Paris. Cela tombe bien, Le PSG a besoin d'un point pour s'assurer une place en ligue des champions. Les troyens ouvre le score grâce à Djukic mais en 5 minutes le PSG reprend l'avantage. A ce moment précis, L'ATAC est en D2. Mais Djukic ne l'entend pas ainsi et juste avant la pause il inscrit son 2eme but de la soirée. Les deux équipes se contentent de ce match nul qui ravi tout le monde. La mission pour les joueurs est rempli. Ils ont su maintenir le club parmi l'élite. Au prix de nombreuses péripétie, de courage, d'abnégation, ils ont su se battre pour nos couleurs, on ne peut que les en félicité. Notamment des joueurs peu en vue mais néanmoins précieux, témoin Lobé et son but égalisateur à Montpellier ou bien Jbari et sa tête rageuse face à Auxerre. Félicitation également au coach mais aussi aux dirigeants qui lui ont fait confiance même dans les moments difficiles.

Sommaire

1986-1987 / 1987-1988 / 1988-1989 / 1989-1990 / 1990-1991 / 1991-1992 / 1992-1993 / 1993-1994 / 1994-1995 / 1995-1996 / 1996-1997 / 1997-1998 / 1998-1999 / 1999-2000 / 2000-2001 / 2001-2002 / 2002-2003 / 2003-2004 / 2004-2005 / 2005-2006 / 2006-2007 / 2007-2008 / 2008-2009 / 2009-2010 / 2010-2011 / 2011-2012 / 2012-2013 / 2013-2014 / 2014-2015 / 2015-2016 / 2016-2017

   
pts
j
g
n
p
bp
bc
dif
01 MONACO
67
34
20
5
9
69
38
+29
02 PARIS
58
34
16
10
8
53
40
+13
03 LYON
56
34
16
8
10
45
42
+3
04 BORDEAUX
54
34
15
9
10
52
40
+12
05 LENS
49
34
14
7
13
42
41
+1
06 SAINT ETIENNE
48
34
13
9
12
46
47
-1
07 SEDAN
48
34
13
9
12
43
44
-1
08 AUXERRE
47
34
13
8
13
37
39
-2
09 STRASBOURG
46
34
13
7
14
42
52
-10
10 BASTIA
45
34
11
12
11
43
39
+4
11 METZ
44
34
9
17
8
38
33
+5
12 NANTES
43
34
12
7
15
39
40
-1
13 RENNES
43
34
12
7
15
44
48
-4
14 TROYES
43
34
13
4
17
36
52
-16
15 MARSEILLE
42
34
9
15
10
45
45
-
16 NANCY
42
34
11
9
14
43
45
-2
17 LE HAVRE
34
34
9
7
18
30
52
-22
18 MONTPELLIER
31
34
7
10
17
39
49
-10
E.Thomas face à Lyon et Djukic face à Strasbourg