Saison 2011 - 2012

Ligue 2

Sommaire

1986-1987 / 1987-1988 / 1988-1989 / 1989-1990 / 1990-1991 / 1991-1992 / 1992-1993 / 1993-1994 / 1994-1995 / 1995-1996 / 1996-1997 / 1997-1998 / 1998-1999 / 1999-2000 / 2000-2001 / 2001-2002 / 2002-2003 / 2003-2004 / 2004-2005 / 2005-2006 / 2006-2007 / 2007-2008 / 2008-2009 / 2009-2010 / 2010-2011 / 2011-2012 / 2012-2013 / 2013-2014 / 2014-2015 / 2015-2016 / 2016-2017

   
pts
j
g
n
p
bp
bc
dif
01 BASTIA
71
38
21
8
9
61
36
+25
02 REIMS
65
38
18
11
9
54
37
+17
03 ESTAC
64
38
17
13
8
45
35
+10
04 SEDAN
59
38
15
14
9
56
45
+11
05 CLERMONT
58
38
15
13
10
48
39
+9
06 TOURS
56
38
15
11
12
44
43
+1
07 GUINGAMP
55
38
15
10
12
46
43
+3
08 MONACO
52
38
13
13
12
41
48
-7
09 NANTES
51
38
14
9
15
51
42
+9
10 ISTRES
51
38
13
12
13
46
44
+2
11 ANGERS
51
38
13
12
13
44
45
-1
12 LENS
48
38
12
12
14
42
48
-6
13 ARLES AVIGNON
48
38
10
18
10
34
41
-7
14 CHATEAUROUX
48
38
14
6
18
38
54
-16
15 LE HAVRE
47
38
11
14
13
38
34
+4
16 LAVAL
47
38
12
11
15
46
50
-4
17 LE MANS
45
38
11
12
15
39
40
-1
18 METZ
42
38
10
12
16
30
44
-14
19 BOULOGNE
36
38
7
15
16
40
47
-7
20 AMIENS
26
38
4
14
20
29
57
-28

Pour cette nouvelle saison, le club ne fait pas de folie pour le recrutement. Un départ signifie une arrivée. C'est le cas pour Diallo Guidileye qui rejoint Brest et la Ligue 1. Pour compenser le trou béant dans le role de récupérateur, l'ESTAC fait confiance à Thiago, brésilien présent en france depuis 5 ans à Chateauroux, elle ne le regrettera pas. Mathieu Saunier est définitivement troyen, mais le coach insiste pour renforcer le groupe. Outrebon et Othon renforce le milieu de terrain. En défense, un nouveau brésilien rejoint la communauté présente, Eduardo Rincon, en provenance de l'Italie. le pedigree du joueur semble bon, à lui de le prouver et encore une fois le staff peut se féliciter de son renfort. Pour conclure le mercato, l'ESTAC obtient le pret du jeune Raphael Caeres en provenance de Dijon.

Pour cette saison, le discourt ne change pas. Le but étant de se maintenir et si possible ne pas finir dans la douleur comme la saison précédente. Et surtout redevenir conquérant à domicile. Ce qui saute aux yeux pour le moment c'est que l'équipe réagit plus qu'elle n'agit. Trop souvent elle concède l'ouverture du score, heureusement cette équipe semble possèder une âme de conquérant et revient souvent au score. Le point positif est que l'ESTAC est intraitable à domicile, selon les voeux du président, par contre elle pêche à l'extérieur, ne parvenant pas à ramener une seule victoire avant la trêve. L'équipe se situe dans le ventre mou du classement et franchement rien ne semble indiquer un quelconque fléchissement. Le seule petit probleme est que l'équipe n'arrive pas enchainer une série victorieuse.

Pour préparer la phase retour, le président fait l'effort pour offrir un stage lors du mercato. Et tous les joueurs s'accordent à dire que ce stage aura été bénéfique. Malgré la 1ère défait à domicile face à Arles dans des circonstances rocambolesque, l'équipe enchaine enfin les victoires, surtout à l'extérieur avec des succès marquant à Tours, Angers et surtout à Sedan grâce à un but venu d'ailleurs de la part du jeune Djibril Sidibé. L'ESTAC est présente et pour l'instant reste caché dans la course à la montée, C'est une victoire face à Clermont qui va permettre à l'équipe de se dévoiler au grand jour. Elle occupe pour la 1ère fois le podium et ne compte plus le lacher. Malgré une cinglante défaite à Bastia et une cruelle défaite à Reims dans les arrêts de jeu. les joueurs assurent, assument leur nouveau statut. La force de cette équipe est donc sa capacité à ne rien lacher et surtout encaisse peu de but. Ajouté à une efficacité offensive retrouvé lors des 5 dernières journées, les supporters se mettent alors à réver. Après 2 nouveaux succès face à Boulogne et Lens et un nul ramené d'Arles, l'ESTAC se présente à Monaco avec comme objectif de ne pas perdre pour s'offir une finale lors du dernier match. Mais pourquoi remettre à demain ce que tu peux faire aujourd'hui. Pour la 1ère fois l'ESTAC s'impose à Monaco et permet à toute une ville de retrouver l'élite la saison prochaine. Et finalement c'est un stade à guichets fermés pour la 1ère fois de son histoire qui accueillent ses héros pour cloturer une saison magique. Cacéres et Grax permettent de finir en beauté.

L'issue était difficilement imaginable en début de saison même si plusieurs joueurs, dont Obbadi et Yamissi croyaient à ce groupe de copain. En tout cas, à la grande joie de son président, le club retouve la lumière de l'élite. Et une autre étape et un nouveau challenge pour celui qui amorça la reconquête en 2009. Juste retour des choses.

Effectif de la saison - le film de la saison - le tricasse d'or
Saison dédiée à Christophe Laigneau