Saison 2014 - 2015

Ligue 2

Sommaire

1986-1987 / 1987-1988 / 1988-1989 / 1989-1990 / 1990-1991 / 1991-1992 / 1992-1993 / 1993-1994 / 1994-1995 / 1995-1996 / 1996-1997 / 1997-1998 / 1998-1999 / 1999-2000 / 2000-2001 / 2001-2002 / 2002-2003 / 2003-2004 / 2004-2005 / 2005-2006 / 2006-2007 / 2007-2008 / 2008-2009 / 2009-2010 / 2010-2011 / 2011-2012 / 2012-2013 / 2013-2014 / 2014-2015 / 2015-2016 / 2016-2017

   
pts
j
g
n
p
bp
bc
dif
01 ESTAC
78
38
24
6
8
61
24
+37
02 GAZELEC
65
38
18 11 9 49 37 +12
03 ANGERS
64
38
18 10 10 47 30 +17
04 DIJON
61
38
17 10 11 44 34 +10
05 NANCY
58
38
15 13 10 53 39 +14
06 BREST
57
38
14 15 9 41 27 +14
07 LE HAVRE
55
38
14 13 11 47 37 +10
08 LAVAL
54
38
11 21 6 41 34 +7
09 AUXERRE
52
38
12 16 10 48 42 +6
10 SOCHAUX
52
38
13 13 12 39 37 +2
11 NIORT
50
38
11 17 10 41 42 -1
12 CLERMONT
49
38
12 13 13 43 47 -4
13 NIMES
46
38
12 10 16 44 57 -13
14 CRETEIL
45
38
10 15 13 44 52 -8
15 NIORT
44
38
12 8 18 49 54 -5
16 VALENCIENNES
42
38
10 12 16 34 51 -17
17 AJACCIO
41
38
9 14 15 32 42 -10
18 ORLEANS
40
38
9 13 16 36 47 -11
19 CHATEAUROUX
32
38
7 11 20 31 63 -32
20 ARLES AVIGNON
30
38
7 9 22 31 59 -28

-Après un retour compliqué en Ligue 2, l'objectif officieux pour cette saison est de se meler à la course à la montée. Ambition affichée d'entrée comme beaucoup d'autre prétendant. Pas moins de 10 équipes ont les moyens de se battre pour le graal, seules 3 pourront y accéder. Pour cela pas de revolution, juste des ajustements avec les arrivées de Koné, Ayasse, et le pret de Pi.

-Pour débuter la saison, déplacement sur le synthetique de Chateauroux et Sochaux, concurrent direct et réception de Laval et Tours, très ambitieux aussi. Et c'est un sans faute pour l'ESTAC qui remporte 4 de ses 5 matches sans encaisser de buts. Début plus que prometteur mais l'arrivée du rival auxerrois va ralentir la machine avec la seule défaite à domicile cette saison lors du derby. S'ensuit une série de matches sans saveur jusqu'à la reception du leader Dijon lors de la 12ème journée. Un match dominé de la tete et des épaules et un but du petit nouveau Bienvenu. On se dit que le train est de nouveau lancé mais un nouvel échec à Ajaccio douche les ardeurs troyennes. Mais ce groupe possède cette volonté de toujours vouloir avancé et la victoire arrachée dans les arrets de jeu face à Nancy va permettre au club de réaliser sa plus belle série de l'histoire. Bilan 7 victoires consécutives sans encaisser de but, surtout face à des concurrents direct comme Angers, Brest, Sochaux. Série stoppé par notre bete noire Laval. Néanmoins au soir de la 22ème journée, l'ESTAC possède 8 pts d'avance sur le 4ème. Entre temps le club a recruté Ben Saada et Bekamenga pour entamé le sprint final.

-Pour le plaisir de ses supporters, l'ESTAC va s'imposer en terre bourguignonne lors du derby retour, rien de mieux que pour préparer le choc de la 30ème journée face à Dijon. En revanche la liste des blessés s'allonge et le coach fait du bidouillage en regle, surtout en défense. Dans un match dominé par son adversaire, c'est finalement Darbion qui libère le staff dans les arrets de jeu pour offrir une victoire inespérée et quasi éliminatoire pour le voisin dijonnais. L'ESTAC, avec ses blessés, poursuit sa marche en avant si bien que la reception d'Angers pourrait officialisée la montée. Tout commence mal puisque ce sont les angevins qui ouvrent le score et pour arrangé le tout, Koné se fait expulser en début de 2eme mi temps. Mais il est écrit que ce soir sera le bon, c'est d'abord notre icone Nivet qui égalise sur pénalty et s'est enfin Bienvenu, le bien nommé, qui donne un avantage définitif et qui libère tout un stade. On peut enfin respirer et chanter on est en Ligue 1.

-Mais il reste une chose à finir. Pour la 1ère fois, le club peut s'offrir un titre de champion. Ce qui sera chose faite lors du match suivant à Nimes. Thiago permet d'abord aux troyens d'égaliser face aux gardois, et Darbion, en fin de match une fois de plus, offre la victoire et le titre. Unique. Pour la 1ère fois de son histoire, nos joueurs peuvent chanter on est champion. Résultat d'une saison incroyable où le groupe s'est montré solidaire et exemplaire tout au long de la saison. L'ESTAC domine tout les classements, réalise une véritable razzia lors des Trophées UNFP ( seul manque le titre de meilleur joueur, mini scandale local ). Si bien que lors de la dernière journée pour la réception de Chateauroux, la fete s'annonce memorable. C'est avec une grande fiertée que notre capitaine Nivet soulève le trophée de champion dans un stade plein à craqué. La soirée sera belle, la nuit encore un plus et on peut dire maintenant que l'ESTAC est champion de france de ligue 2. A jamais.

Effectif de la saison - le film de la saison - le tricasse d'or