Saison 2018 - 2019

Ligue 2

Sommaire

1986-1987 / 1987-1988 / 1988-1989 / 1989-1990 / 1990-1991 / 1991-1992 / 1992-1993 / 1993-1994 / 1994-1995 / 1995-1996 / 1996-1997 / 1997-1998 / 1998-1999 / 1999-2000 / 2000-2001 / 2001-2002 / 2002-2003 / 2003-2004 / 2004-2005 / 2005-2006 / 2006-2007 / 2007-2008 / 2008-2009 / 2009-2010 / 2010-2011 / 2011-2012 / 2012-2013 / 2013-2014 / 2014-2015 /2015-2016 / 2016-2017 / 2017-2018 / 2018-2019 / 2019-2020

   
pts
j
g
n
p
bp
bc
dif
01
METZ
81
38
24
9
5
60
23
+37
02
BREST
74
38
21
11
6
64
35
+29
03
ESTAC
71
38
21
8
9
51
28
+23
04
PARIS
65
38
17
14
7
36
22
+14
05
LENS
63
38
18
9
11
49
28
+21
06
LORIENT
63
38
17
12
9
51
41
+10
07
LE HAVRE
54
38
13
15
10
45
40
+5
08
ORLEANS
52
38
15
7
16
51
53
-2
09
GRENOBLE
50
38
13
11
14
43
47
-4
10
CLERMONT
48
38
11
15
12
44
37
+7
11
CHATEAUROUX
48
38
11
15
12
37
42
-5
12
NIORT
47
38
11
14
13
34
41
-7
13
VALENCIENNES
43
38
11
10
17
52
61
-9
14
NANCY
42
38
12
6
20
36
50
-14
15
AUXERRE
41
38
10
11
17
34
36
-2
16
SOCHAUX
41
38
11
8
19
27
43
-16
17
AJACCIO
40
38
9
13
16
29
45
-16
18
GAZELEC
39
38
9
12
17
30
54
-24
19
BEZIERS
38
38
9
11
18
33
50
-17
20
RED STAR
30
38
7
9
22
28
58
-30

Les années se suivent et se ressemblent pour l'ESTAC. UNe montée, une descente, le club n'arrive pas à se maintenir au plus haut niveau. Qu'importe, nouveau départ pour cette nouvelle saison en Ligue 2.

Qui dit nouveau départ dit forcément mouvements. Le plus important concerne tout d'adord le coach. Jean Louis Garcia se retire et le club enregistre l'arrivée de Rui Almeida. Son expérience est limité en France. Mais jusqu'à présent le club s'est rarement trompé sur son meneur d'hommes. Concernant les joueurs, l'ESTAC a su conserver ses leaders, et enregistre l'arrivée de nombreux jeunes joueurs ( Martins Pereira, Berthomier, Raveloson, Poaty, Goncalves ) encadrés par des joueurs plus expérimentés ( Tavares, Salmier, Fortune, Touzghar )

Le recrutement étant tardif, le début de saison s'annonce délicat et il va l'être. Malgré une victoire initiale à Ajaccio, l'équipe enchaine les mauvais résultats. Les promesses du coach ont du mal à se valider sur le terrain si bien qu'au soir de la 6ème journée l'ESTAC est relégable suite à 5 défaites consecutives. Changement de méthode et de dsicours. L'heure n'est plus au beau jeu mais au concret. Le coach adapte ses principes au groupe qu'il possède. Et tout doucement, l'équipe commence a aligné les performances, gagnant en solidité et régularité. Après un début de saison catastrophique, le club retrouve le ventre mou à la trêve. Il n'y aucune garanti, en espérant que la trêve ne vienne pas coupé les ailes de nos troupes.

Et cela semble bien reparti. L'équipe est plus solide, ne perd plus enchainant victoires et matches nuls. A l'approche du sprint final, le coach estime être à la place qu'il souhaitait. C'est à dire à la bagarre pour une place de barragiste. Grace à parcours quasi parfait lors des matches retour ( une seule défaite ), l'Eestac accroche la place de 3ème. C'est à dire qu'elle s'offre le luxe de recevoir pour le match de playoff. Et ce playoff s'annonce délicat car c'est Lens qui s'invite à ce match décisif.

L'avantage de recevoir est réduit à rien, car c'est pas moins de 4000 supporters sang et or qui s'invite au Stade de l'Aube. Et il s'annonce encore plus relevé quand Lens ouvre le score. Pelé permettra à l'ESTAC d'égaliser sur pénalty. Finalement tout va se décider lors des prolongations. Malgré un match supplémentaire, Lens semble plus frais, plus volontaire. Mais comme depuis le début de saison, l'ESTAC joue en contre et Fortuné est à 2 doigts d'offrir la victoire en 2 occasions. Malheureusement la chance est passé et c'est finalement les lensois qui arrache la victoire. L'ESTAC rate de peu un nouveau barrage. La saison a été longue, éprouvante, mais la base semble solide pour recommencer la saison prochaine

Effectif de la saison - le film de la saison - le tricasse d'or