Saison 2020 - 2021

Ligue 2

Sommaire

1986-1987 / 1987-1988 / 1988-1989 / 1989-1990 / 1990-1991 / 1991-1992 / 1992-1993 / 1993-1994 / 1994-1995 / 1995-1996 / 1996-1997 / 1997-1998 / 1998-1999 / 1999-2000 / 2000-2001 / 2001-2002 / 2002-2003 / 2003-2004 / 2004-2005 / 2005-2006 / 2006-2007 / 2007-2008 / 2008-2009 / 2009-2010 / 2010-2011 / 2011-2012 / 2012-2013 / 2013-2014 / 2014-2015 / 2015-2016 / 2016-2017 / 2017-2018 / 2018-2019 / 2019-2020 / 2020-2021

   
pts
j
g
n
p
bp
bc
dif
01 ESTAC
77
38
23
8
7
60
36
+24
02 CLERMONT
72
38
21 9 8 61 25 +36
03 TOULOUSE
70
38
20 10 8 71 42 +29
04 GRENOBLE
65
38
18 11 9 51 35 +16
05 PARIS
64
38
17 13 8 53 37 +16
06 AUXERRE
62
38
16 14 8 64 43 +21
07 SOCHAUX
51
38
12 15 11 45 37 +8
08 NANCY
47
38
11 14 13 53 53 -
09 GUINGAMP
47
38
10 17 11 41 43 -2
10 AMIENS
47
38
11 14 13 34 40 -6
11 VALENCIENNES
47
38
12 11 15 50 59 -9
12 LE HAVRE
47
38
11 14 13 38 48 -10
13 AJACCIO
46
38
11 13 14 34 43 -9
14 PAU
44
38
11 11 16 42 49 -7
15 RODEZ
43
38
8 19 11 38 44 -6
16 DUNKERQUE
41
38
10 11 17 34 47 -13
17 CAEN
41
38
9 14 15 34 49 -15
18 NIORT
41
38
9 14 15 34 58 -24
19 CHAMBLY
38
38
9 11 18 41 64 -23
20 CHATEAUROUX
23
38
4 11 23 32 58 -26

-Après une saison tronquée qui ne s'est en fait jamais terminé, l'ESTAC ambitionne de nouveau de jouer les premiers roles pour ce nouvel opus. Et pour une fois, le plus gros changement intervient dans les coulisses. Président depuis 2009, Daniel Masoni a enfin trouvé le repreneur qu'il recherchait, et pas de moindre puisque'il s'agit du City football group, propriétaire entre autre de Manchester City. Une ère se ferme avec un président qui aura connu un bilan plus qu'honorable, lui évitant d'abord la disparition, puis des aller retour à répétition entre L1 et L2. Merci en tout cas président pour le travail accompli, il aura manqué de peu de choses pour installé durablement le club en L1. Peu importe, la France du foot connait l'ESTAC.

-Coté terrain peu de changement. Le groupe possède une année de vécu en commun et qui sait ce qu'il serait advenu si le championnat était allé à son terme. Le club veut faire confiance à son centre, Mambo va devoir confirmer, Domingues le fougueux intègre le groupe. Les recrues sont jeunes aussi avec Mutombo, Gory et Saint Louis. La surprise vient du retour à la maison de Dingomé. L'ESTAC ouvre à la maison face au Havre et c'est Lumeka le jeune anglais nouvellement arrivé qui lance les hostilité et qui s'offre un doublé pour son premier match. Les deux premiers déplacements seront autant d'échecs, surtout celui à Auxerre. Mais cela va être le début d'une terrible série qui va voir l'ESTAC enchainé 12 matches sans défaite jusqu'à la trêve et un ultime rendez-vous perdu à Grenoble. Mais c'est surtout le match de Valenciennes qui va dessiner ce que sera la saison. Salmier se fait expulsé en tout début de match, et au lieu de faire un changement poste pour poste, Laurent Battles décide de poursuivre ainsi en passant à 3 défenseurs et un milieu à 4 avec Tardieu en sentinelle. Pourtant mené, nos bleus égalise et domine ouvertement la rencontre. Cela sera la marque de fabrique pour la saison, un jeu de possession, de mouvements, de patience.

-Après son accroc à Grenoble juste avant la trêve, l'ESTAC retrouve avec plaisir Azamoum. L'arrivée de Bozok complète l'effectif avec une petite pointe d'expérience en plus. L'ESTAC retrouve la tête avec une victoire sur Chateauroux. Une place qu'elle ne quittera plus. Un trio se détache avec Clermont et Toulouse. Le moindre faux pas est interdit car la cadence est infernale. Et c'est une fin de saison en boulet de canon qui emmène l'ESTAC au paradis. 4 victoires et un nul jusqu'à la 37ème journée et la réception de Dunkerque. Les nordiste joue le maintien. Et le match résume la saison. Un e équipe troyenne conquérante, dominatrice, patiente. La pause et le score est toujours de 0-0. Et une fois encore ce sont les remplaçants qui vont terminés le travail entamé par les titulaires. Dingomé lance Gory qui délivre le banc troyen. Les supporters massé à l'extérieur du stade éxultent. 12 minutes c'est Saint Louis qui clos la marque et offre ainsi la montée mais aussi le titre de champion, le deuxième après 2015. Pour la première fois de la saison, Laurent Battles se lache et les larmes de joies, de soulagement de fierté montre un visage peu commun de sa part.

-Quoi qu'il en soit ce groupe écrit une belle page de l'histoire du club et offre un 2ème titre de champion de france de ligue 2. Maintenant le plus dur commence. Enfin se maintenir en Ligue 1

 

Effectif de la saison - le film de la saison - le tricasse d'or