Saison 1995 - 1996

Nationale 1 - Gr. A

-Après une fin de saison tumultueuse , les dirigeants décident de rebatir une nouvelle équipe avec les inconvénients que cela comporte pour l’entraineur. Ce sont donc pas moins de sept joueurs qui quittent le club dont plusieurs titulaires du groupe fanion. Pour palier ces départs , l’entraineur fait appel à Nicolas FORGE et Xavier LEGAZ comme défenseurs , Régis HENRAY pour suppléer DEHON dans les buts , Sébastien CUVIER et FRANCK MAUFAY en attaque. De plus , PERRIN peut enfin compter sur Richard JEZIERSKI , au club depuis un an , mais frappé par le sort ( fractures à répétitions pour la même jambe ). Pour jouer les premiers rôles , l’effectif semble léger , mais pour le maintien , objectif prioritaire , le groupe semble capable de surmonter cette épreuve.

-Les premiers matches de la saison nous apportent un bilan mitigé dont l’analyse semble difficile à faire. Certes , l’ATAC ne perd pas mais elle ne gagne pas pour autant , l’équipe comptant cinq nuls après cinq journées. D’autant plus que le derby face à SEDAN est imminent. Ce match constiturait une bonne occasion pour l’équipe de se relancer. Le 9 Septembre a donc lieu ce sommet qui pourrait s’avérer dèjà déterminant pour la suite de la compétition. Mené au score lors des quarante cinq première minutes de jeu , les Troyens parviennent tout d’abord à égaliser par MAUFAY puis par prendre l’avantage par l’intermédiaire de CUVIER alors qu’il ne reste plus que vingt minutes à jouer. Malheureusement , pensant que le plus dur était fait , les Troyens se relachent et permettent à SEDAN de revenir au score. Pire , dans les arrêts de jeu , SOUMANO donne la victoire aux Ardennais. La déception est grande du côté troyens. Après six journées , l’ATAC pointe à la quatorzième place au classement , à dix points du leader mais seulement départagée au goal average avec le premier relégable. La saison s’annonce difficile. Quoiqu’il en soit , les Troyens ont décidé de se relancer face à HAGUENAU . Dans ce genre de situation , la volonté de faire un bon résultat peut prendre le pas sur le fait de le réaliser. Il n’en est rien. Des Troyens combatifs , volontaires écartent facilement une équipe dépasser par les évênements. L’ATAC l’emporte facilement 3 - 1. Lors du déplacement suivant , l’ATAC en profite pour prendre trois nouveaux points , on se dit alors que la machine est en route. A cette partie du championnat , alors que les équipes de tête marquent le pas , l’ATAC en profite pour refaire son retard. Petit à petit , doucement mais sûrement , les Troyens refont surface. Peu d’équipe rivalise avec la maitrise tactique et technique de l’ATAC. Le football pratiqué par les Troyens est magnifique , témoin cette leçon de football donnée à QUIMPER le 4 Novembre. Associé au réalisme , l’ATAC fournit un match plein où l’adversaire se noie littéralement et l’ATAC l’emporte largement 4 - 0. Mais deux défaites ( à SAINT LEU 1 - 0 et à LA ROCHE / YON 2 - 0 ) lors des trois dernières journées des matches aller ralentissent la progression troyenne. Quoiqu’il en soit , au soir des matches aller , l’ATAC figure en bonne position derrière le duo SAINT BRIEUC - SEDAN , à trois points seulement des Ardennais ( qui en comptait dix d’avance après la sixième journée ). L’ATAC peut aborder sereinement la deuxième partie du championnat avec pourquoi pas une belle surprise en fin d’exercice. Tous les espoirs sont permis.

-L’ATAC repart en campagne le 30 Janvier face à NOISY LE SEC. On ne le sait pas encore mais cette victoire est le début d’une longue série. C’est un véritable raz de marée qui s’abat sur le championnat. L’ATAC aligne non seulement les victoires mais donne également une leçon de football à ses adversaires à chacune de ses sorties , témoin cette victoire sur FECAMP 6 - 0 , l’ATAC menant 5 - 0 à la mi - temps. Ce résultat intervient une semaine avant un derby qui cette fois - ci peut être décisif quand à l’obtention des billets pour l’accession. Le 2 Mars , le Stade de l’Aube affiche complet : près de 5500 spectateurs ont fait le déplacement ( dont 1500 Sedanais ). A cette occasion , l’ATAC enregistre sa plus grosse affluence de son histoire. Pour que la fête soit totale , il nous faut une victoire troyenne. La première mi - temps est en tout cas à l’avantage de l’ATAC qui domine de la tête et des épaules un adversaire très regroupé en défense , mais le score est toujours de 0 - 0. En deuxième mi - temps , SEDAN sort de sa torpeur et commence à inquiéter DEHON. Bizarrement , alors qu’elle n’avait pu ouvrir le score après une forte domination en première période , l’ATAC , à l’heure de jeu , libère tout un stade. MAUFAY , bien lancé par LE GRIX , ne se pose aucune question pour ajuster le portier sedanais, l’histoire est marche. Mieux , à cinq minutes de la fin , CUVIER remet ça et l’ATAC mène désormais 2 - 0. C’est de la folie , jamais le stade n’avait tremblé ainsi , pour les nostalgiques , la période du TAF refait surface. En tout cas , l’ATAC tient le bon bout et monsieur GLOCHON siffle la fin du match. Suite à cette victoire , l’ATAC se retrouve en tête avec SAINT BRIEUC et possède huit points d’avance sur le troisième. Dans les coulisses , on n’ose à peine penser à l’accession tant le chemin parait encore long. Mais l’ATAC poursuit sur sa lancée et au soir du match face à AVRANCHES , elle vient d’aligner l’impressionnante série de dix victoires consécutives , refaisant ainsi son retard mais creusant aussi un écart conséquent sur ses poursuivant. Seul VALENCIENNES ( à dix points tout de même ) essai de contester la suprématie du duo de tête. Du côté des Ardennes , SEDAN pointe à ... vingt longueurs des Troyens. Et la bonne nouvelle tombe le 11 Mai. L’ATAC obtient un nul à WASQUEHAL. Ce n’est qu’un point mais c’est le point du bonheur. Officiellement , l’ATAC gagne le droit d’évoluer l’an prochain en Division 2 , un rêve qui se concrétise pour de nombreux Troyens. Mais la saison n’est pas fini , l’ATAC veut aller chercher le titre. Pour cela , elle doit s’imposer à SAINT BRIEUC , autre élu à l’accession. Les deux équipes n’arriveront pas à se départager. Qu’importe , l’essentiel est ailleurs.

-Dix ans. Il aura fallu dix ans à l’ATAC pour rejoindre la Division 2 et le football professionnel. A sa création , bon nombre ont sourit quand à l’ambition avouée de la nouvelle équipe dirigeante. Il est vrai que l’ATAC évoluait alors en Division d’HONNEUR. Mais patiemment , elle a su gravir les échelons qui l’amènent aujourd’hui au paradis. En 1991 et 1992 , elle était passé bien près de l’exploit , cette fois , elle n’a pas laissé passer sa chance. Le football troyen renait de ses cendres. Cela fait dix huit ans que TROYES n’avait plus eu de club professionnel. Il aura fallu attendre cette génération. Les héros sont : LEGRIX , BRADJA , PINHO , CUVIER , LEGAZ , FORGE , JEZIERSKI , DEHON , BOUCHEMLA , MONTERO , LOUIS MARIE , MAUFAY , CAMARA , KOVRLIJA , MARCHAND , E. THOMAS , LAMOTTE , GAGNEUX , HENRAY , S. PETITJEAN , LARIQUE , LOUVRIER sous la houlette d’un entraineur ravi , PERRIN. A jamais ces joueurs feront parti de l’histoire du club. Et comment les remercier. Que leur remplaçant maintiennent le club , là où ils ont su le hisser. Ce ne sera pas chose facile. Le public devra soutenir ses joueurs au maximum , être patient devant l’adversité. On peut lui faire confiance. Enfin , qui l’eut cru. Comme cela est souvent le cas : « si il y a dix ans on m’avait dit... ».

Sommaire

1986-1987 / 1987-1988 / 1988-1989 / 1989-1990 / 1990-1991 / 1991-1992 / 1992-1993 / 1993-1994 / 1994-1995 / 1995-1996 / 1996-1997 / 1997-1998 / 1998-1999 / 1999-2000 / 2000-2001 / 2001-2002 / 2002-2003 / 2003-2004 / 2004-2005 / 2005-2006 / 2006-2007 / 2007-2008 / 2008-2009 / 2009-2010 / 2010-2011 / 2011-2012 / 2012-2013 / 2013-2014 / 2014-2015 / 2015-2016 / 2016-2017

   
pts
j
g
n
p
bp
bc
dif
01 SAINT BRIEUC
67
34
18
13
1
51
17
+34
02 TROYES
66
34
19
9
4
55
16
+39
03 VALENCIENNES
56
34
14
14
4
46
22
+24
04 SEDAN
46
34
11
13
8
38
34
+4
05 SAINT LEU
45
34
10
15
7
34
32
+2
06 CHATELLERAULT
45
34
11
12
9
37
36
+1
07 THOUARS
43
34
11
10
11
27
32
-5
08 AUBERVILLIERS
42
34
11
9
12
42
33
+9
09 FECAMP
40
34
8
16
8
34
34
-
10 QUIMPER
40
34
10
10
12
28
46
-18
11 WASQUEHAL
38
34
8
14
10
32
30
+2
12 NOISY LE SEC
37
34
7
16
9
26
28
-2
13 BREST
35
34
8
11
13
22
31
-9
14 EVRY
35
34
8
11
13
26
41
-15
15 LA ROCHE / YON
30
34
7
9
19
27
43
-16
16 AVRANCHES
28
34
6
10
16
26
47
-21
17 HAGUENAU
23
34
5
8
19
23
52
-29
18 ROUBAIX
0
34
0
0
34
0
102
-102
Louis-Marie face à Saint Brieuc et Cuvier face à Valenciennes